Diaporama : le symbolisme des encres, selon Iroshizuku

La diaporama présente les couleurs des 24 encres Iroshizuku. Les 6 dernières ont été rajoutées.

En vous souhaitant un beau voyage, au pays de ces encres :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Deux grises de brumes : Oyster grey (Mont Blanc) & Kiri same (Iroshizuku)

J’ ai longtemps hésité à présenter ces deux encres grises, en raison des difficultés à obtenir de meilleures prises photographiques. Mais j’ espère qu’ elles donnent un aperçu de leurs différences. Il m’ a été impossible de le faire avec un scanner dénaturant les subtiles nuances de gris.

~ O ~

 Oyster grey (Mont Blanc) & Kiri same (Iroshizuku) à la plume calligraphique1-og-ks-signature2-og-ks-signaure

Oyster grey (Mont Blanc) puis Kiri same (Iroshizuku)3-og-calligraphie4-og-calligraphie

Oyster grey (Mont Blanc) & Kiri same (Iroshizuku)5-og-ks-calligraphie-0

Oyster grey (Mont Blanc) & Kiri same (Iroshizuku)6-og-ks-calligraphie

Oyster grey (Sailor Promenade M.F.)  &  Kiri same (Pilot Heritage 91 S.F.M.)7-manuscrit8-manuscrit

Oyster grey (Sailor Promenade M.F.) puis Kiri same (Pilot Heritage 91 S.F.M.)9-o-g-manuscrit10-ks-manuscrit

Oyster grey (Sailor Promenade M.F.) puis Kiri same (Pilot Heritage 91 S.F.M.)11-og-manuscrit12-ks-manuscrit

Textes Irezumi – Ninderpal Singh Chandock.

  ~ O ~

Ces grises d’encres me rappellent la mini graphite que l’on peut effacer. Avec une medium fine Promenade, Oyster grey s’ en rapproche le plus. Ses nuances oscillent d’ un gris clair à un plus foncé, sans atteindre une intensité trop marquée de noir. Elles rompent avec une certaine monotonie. J’ appréciais déjà cette encre, lorsque Kiri same (Pluie d’ automne) m’ intrigua.

Pilot la décrit avec une infime teinte bleutée, ce que je ne perçois pas vraiment en premier. Mais un essai chromatique sur la toile la met en évidence. Il dévoile également une sous-nuance ténue de rose. C’ est probablement ce qui donne à Kiri same ce ton chaud si particulier. Il se reflète en halo, sur les pages du papier blanc Rhodia.

Oyster grey et Kiri same ne sont pas ternes et s’ épanouissent à partir d’ une Medium fine Promenade , davantage avec  une  Soft fine medium  Pilot avec un ombrage plus prononcé.

Évoquer Kiri same revient à reprendre les mots d’ Ise que je remercie pour tant de découvertes :

« Kiri Same est ma préférée entre toutes dans les gris. Kiri Same c’est du gris pas triste, un vrai bonheur de gris pour ceux qui n’aiment pas le gris.  Un gris d’une subtile nuance chaude bien tempérée. Douce et discrète, mais présente.  Subtile, changeante, indécise et labile, transparente, … pure poésie… comme aucune autre …« 

Kiri same donne aux écrits la couleur et l’ intensité d’ un passé rédigé au présent.

~ O ~

Oyster grey (Mont Blanc) à la plume calligraphiquehaiku-2-og

Kiri same (Iroshizuku) à la plume calligraphique haiku-3-ks

Oyster grey (Mont Blanc) & Kiri same (Iroshizuku) à la plume calligraphique haiku-1


Stylos-plumes Pilot Petit1 vs J. Herbin Mini

 

Le Pilot « Petit1 » et le J. Herbin « Mini » sont des modèles de poche, très légers.

J’apprécie la bonne ergonomie du Pilot Petit1, l’étendue des couleurs des stylos. Pour une fine nippone, je trouve le tracé un peu épais, mais agréable. Le débit est généreux, intensifiant la couleur de l’encre. L’adaptation d’un convertisseur aurait été bienvenue pour activer l’arrivée d’encre.

Edit : Toutes les encres ne sont pas adaptées au Pilot Petit1. « Autumn oak » de Diamine connaît de généreux écoulements en début d’utilisation. L’ intensité et l’ombrage sont magnifiques pour se tarir ensuite rapidement. Il en résulte des pages écrites de façon très irrégulières.

Le Mini J. Herbin est beaucoup plus esthétique, sensiblement plus long et beaucoup plus fin. Sa préhension est plus rude, moins confortable. La plume a plus d’allure et de caractère à l’expression écrite. Le tracé est plus fin et l’intensité plus fluette. Les cartouches courtes internationales et mini-convertisseurs sont fort appréciables.

1-pilot-petit-j-herbin

2-pilot-petit-j-herbin

3-pilot-petit-j-herbin

4-pilot-petit-j-herbin

5-pilot-petit-j-herbin

6-pilot-petit-j-herbin

8-pilot-petit-j-herbin

9-pilot-petit-j-herbin

Les plumes, ancrées d’ Alt-goldgrün de Rohrer & Klingner :2-ecritures-pilot-j-herbin-1

J. Herbin MiniAlt-goldgrün (Rohrer & Klingner) :ecriture-j-herbin-ag

Pilot « Petit1 »Alt-goldgrün (Rohrer & Klingner) :ecriture-petit1-ag

11-pilot-petit-j-herbin

~  O  ~

Le Pilot Petit1 et le J. Herbin « Mini, sous la toise et sur la balance :

12-pilot-petit-j-herbin

Stylo-plume Pilot Petit1

Bonjour,

Dans la série des mini stylos-plumes, je vous présente le Pilot Petit1. 2-pilot-petit11

Plusieurs Pilot Petit1 de différentes couleurs ont été commandés. Chacun d’eux comprend une cartouche d’encre de la marque, assortie aux teintes transparentes et acidulées du stylo. Si capuchons et corps sont ainsi colorés, la section transparente blanche est commune.pilot-petit1

Le stylo est court, ses formes bien rondes ne sont pas trop fines. En main, elles sont très lisses et agréables, assez ergonomiques.3-pilot-petit-ferme

Bien que qu’assez marquée, la transition entre le corps et la section n’est pas gênante.4-pilot-petit

Posté, le stylo est plus confortable, mais la préhension est plus raide pour ma petite main. Les extrémités ogivales procurent une appréciable amplitude d’aisance. Les grandes mains préfèreront écrire posté.5-pilot-petit-poste

Ouverture et fermeture efficaces, en un clic et un clac. Le capuchon est en plastique dur transparent. Deux trous assurent l’aération. Posté, le capuchon se fixe et se bloque efficacement  à l’ extrémité du corps. L’agrafe est aussi colorée que le corps.6-pilot-petit-capuchon

Les cartouches Pilot Petit livrées dans le stylo sont équipées d’une couronne jaune de sécurité. La cartouche se fixe avec une profonde efficacité. Il faut forcer, pour la retirer également.7-pilot-petit-cartouches

Une fois enclenchée, l’opercule se détache pour se coincer plus loin, tel un clapet de régulation d’encre.8-pilot-petit1-cartouche-vide

La cartouche est mi-souple, sa solidité a des limites. En la pressant –  non sans acharnement –  afin de précipiter l’arrivée d’encre, j’ai fini par la percer. L’encre gouttait dans le corps. L’opercule trop rigide a contribué à cet incident. Le trouvant gênant lors des retraits et mises en place des cartouches, il a été retiré à l’aide d’une pince très fine.9-pilot-petit1-cartrouche-2

L’amorçage de l’encre est particulièrement long. Le liquide doit se frayer un long chemin à travers le long conduit pour arriver jusqu’à la plume. Une fine baguette blanche, enduite d’un tissu ressemblant à du velours relie l’entrée verdâtre de la cartouche, à la pointe de la plume. Comme une capillarité véhiculant ainsi l’encre.10-pilot-petit-entree-conduit

Si son encrage est rapide, la plume n’est pas pour autant opérationnelle. Il faut encore attendre encore et encore…11-pilot-petit1-conduits

La plume est singulièrement enfoncée dans le conduit :pilot-petit1-conduit-plume

Les encres Pilot essayées sont très fluides. Elles sont  pour la plupart intenses, flamboyantes, plus ou moins transparentes. Mais je trouve les tracés trop uniformes.

J’ai donc vidé, nettoyé, séché la cartouche pour la remplir d’autres différentes. L’avantage est de pouvoir plonger la plume dans l’encrier pour en activer l’arrivée. Les encres prédisposées aux ombrages ne s’épanouissent pas pleinement en tant que tels.

D’argent mat, la plume est brute de décoffrage, mais d’une bonne finition. Quand on peut la voir minimaliste et futuriste,12-1-pp1-plume

ses formes anguleuses et acérées lui confèrent une certaine « agressivité ».13-pp1-plume-agressive

La plume est douce. Sans glisser vraiment, elle file très bien, avec une certaine aisance sur le papier. Bien que « Fine », le trait n’égale celui d’une digne japonaise. Je le qualifierai plutôt de Fine-Medium.

Avec Alt-goldgrün et Autunm oak, Asa gao (Iroshizuku) le débit d’encre est trop irrégulier au fil des écrits : d’ intense et abondant aux débuts, à anormalement essoufflé en milieu de course. Les encres Pilot Petit seraient-elles plus fluides ?

Dès que l’on retire la cartouche, il s’affaiblit instantanément. Ce que je n’aurai pas cru au regard du long conduit. L’enclenchement de la cartouche doit donc créer une certaine pression, influant sur le flux de l’encre. Sur les pages d’un carnet Clairefontaine :

Pilot « Petit1 », Alt-goldgrün (Rohrer & Klingner) :ecriture-petit1-ag

Pilot « Petit1 », Autumn oak (Diamine) :ecriture-petit1-ao

Pilot « Petit1 », Alt-goldgrün (Rohrer & Klingner) & Autumn oak (Diamine) :2-ecritures-pilot

Eyedropper or not eyedropper ?

Pour avoir vu le Pilot Petit en eyedropper, j’ai tenté de l’adopter pour y renoncer. Plusieurs essais se sont avérés infructueux : l’encre fuit irrémédiablement. Enduire le filetage de graisse de silicone n’a fait que retarder ce désagrément.14-pilot-petit-eyedropper

Je suis tentée de penser que le pas de vis est trop grossier pour se prêter à ce mode d’encrage. Ci-après, en comparaison avec celui du Pilot Prera (à droite), beaucoup plus fin et resserré :15-pilot-petit-prera-0

Les filetages des sections des Pilot Petit1 (à gauche) et Prera (à droite) :16-pilot-petit-prera-1

Les filetages des corps des Pilot Petit1 (à gauche) et Prera (à droite) :17-pilot-petit-prera-2

Le nettoyage du conduit est laborieux. Trop fin par rapport à l’ouverture de la section, la poire en caoutchouc n’est d’aucun recours. Pour accélérer le nettoyage et le séchage, j’ai dû retirer/remettre la plume en rencontrant une bonne résistance. La plume demeure fixée au conduit.18-pilot-petit1-conduit

Lors du remontage, en redoublant de force, la plume s’est plantée dans la pulpe de l’index. Du sang a coulé. La plume est vraiment solide en plus d’être acérée. L’endommagement s’est limité à un aspect sensiblement grattant, sur le papier. Mon habituelle maladresse me mène souvent dans des situations parfois curieuses, mais là, le pompon a été décroché. Cela a mis fin à toute envie de démontage.

En conclusion, l’ ergonomie assez confortable du Pilot Petit1 convient assez bien à ma main. La plume est solide, rigide, ne gratte pas le papier Le stylo trouve sa place dans un sac à main,  est facilement remplaçable en cas de perte. Il existe le Pilot Petit 2, en plume medium.

Trois inconvénients : le Pilot Petit1 ne se prête pas à de fréquents changements d’encres, nécessite l’utilisation de cartouches spécifiques Pilot et peut-être même bien des encres Petit1. Et surtout, les tracés sont trop irréguliers avec d’autres encres. Par exemple avec : Asa gao (pourtant Pilot Iroshizuku), Alt goldgrün (Rohrer & Klingner), Autumn Oak (Diamine). J’en limite donc son utilité en cas de prompt dépannage.

Pilot Petit1 encré d’ Automn OakPage – Page lignée notebook « Rhodia » A5 :30.Ecriture Pilot Petit1

De plus près, détail des deux premières lignes, puis de deux en milieu et des deux dernières lignes. L’encre est très intense au début pour se ternir considérablement en fin de page :31. Ecriture Pilot Petit1 - 1ères lignes

32. Ecriture Pilot Petit1 - milieu lignes

33. Ecriture Pilot Petit1 - dernières lignes

~ O ~

22pilot-petit

~ O ~

Le Pilot Petit1 et J. Herbin « Mini », sous la toise et la balance :

dimensions-pilot-petit-j-herbin

Pilot « Petit1 » vs J. Herbin « Mini »

Encres : quelques brunes d’ automne

Yama guri (Iroshizuku), Macassar (Diamine), Toffee brown (Mont Blanc), Saddle brown (Diamine).

Haïku de fin d’ automne

FireShot Screen Capture #015 - 'Accueil - Site de arcancielle !' - www400_jimdo_com_app_s5d6adae110bb8b1b_p008474e5d0641274_wb_design-variables_cmsEdi

Yama guri.1Yama guri : un brun noir très foncé et hermétique. Il ne laisse quasiment pas transparaître de nuances. Si le symbole de cette encre est une châtaigne, bien grillée alors ! Yama guri.2


Macassar.1Macassar : un marron foncé. A la pointe fine d’ une plume, il est encore plus sombre. Quelques rares soupçons de clarté animent son visage.Macassar.2


Toffee brown.1Toffee brown : un marron roux intense et très chaleureux. A la pointe d’ une Soft fine, il s’ écoule tel un filet de caramel chaud, s’ effile, laissant régulièrement des traits assez clairs. Les écrits fluctuent régulièrement, rythmés de lumières.Toffee brown.2


Saddle brown.1Saddle brown : un marron doux d’ une moyenne intensité, régulièrement ponctué d’ ombrage.Saddle brown.2

Enres brunes.2


Sommaire des revues

Bonjour,

Ci-après, les liens de mes revues. Certaines concernant des stylos-plumes ont été  rédigées, sous le pseudonyme de Bleuet.

J’attire votre attention sur le fait que les avis se réfèrent à ma façon d’appréhender un stylo-plume, une encre. Aussi personnelle que celle de tout un chacun.

Arcancielle


Stylo-plumes

Faber-Castell Loom Metallic orange – Extra fine

J. Herbin « Mini »

Kaweco Student Fine & Extra-fine

Online Vision Cognac – Extra-fine, Fine, Medium
http://www.stylo-plume.org/viewtopic.php?f=26&t=10486

Pilot Custom 74 Soft Fine & Heritage 91 Soft Medium Fine

Pilot Heritage 91 – Soft fine medium
http://www.stylo-plume.org/viewtopic.php?f=26&t=9941

Pilot Mr Argent – Medium
http://www.stylo-plume.org/viewtopic.php?f=26&t=10025

Pilot « Petit1 »

Pilot « Petit1 » vs J. Herbin « Mini »

Platinum Balance Blue – Fine
http://www.stylo-plume.org/viewtopic.php?f=26&t=10368

Platinum Balance Crystal – Medium
http://www.stylo-plume.org/viewtopic.php?f=26&t=10181

Platinum Century 3776 Chartres – Soft fine

Sailor Lecoule – Medium fine
http://www.stylo-plume.org/viewtopic.php?f=26&t=10057

Sailor Profit Junior Demonstrator – Medium Fine

Sailor Promenade « Bleu nuit » – Medium fine

Sailor Promenade Shining red (Bordeaux scintillant) – Medium fine

Waterman Kultur Transparent jaune– Fine
http://www.stylo-plume.org/viewtopic.php?f=26&t=10367

~O~

Le site scribe.market met en vente, des plumes de rechange Kaweco, Lamy, Pelikan…  en plus de bien d’autres fournitures.


Quelques encres « plumées »

Haïkus, poésie, proésie… encrés.

Lie de thé – J. Herbin (encrée à la plume calligraphique)

Sargasso sea – Diamine (encrée à la plume calligraphique)

Terre de feu – J. Herbin (Pilot Custom74 Soft fine)

 ~  O  ~

Les brunes d’ automne :

Macassar – Diamine (encrée à la plume calligraphique)

Saddle brown – Diamine (encrée à la plume calligraphique)

Tofffe brown – Mont Blanc (encrée à la plume calligraphique)

Yama guri – Iroshizuku (encrée à la plume calligraphique)

~  O  ~

Les grises de brumes :

Oyster grey – Mont Blanc (plume calligraphique & Sailor Promenade M.F.)

Kiri same – Iroshizuku (plume calligraphique & Pilot Heritage 91 S.F.M.)

 


Quelques trousses « Cocon »

 

 

Encres en haïku, poésie, proésie…

 

Lie de thé – J. Herbin (plume calligraphique)

Lie de thé brûlé_0001

Focus 1- Lie de thé


 

Sargasso sea – Diamine (plume calligraphique)

Promenade de nuit - Sargasso sea

« Sargasso sea » est d’un bleu marine très profond et soutenu. Quand elle est très « chargée », l’encre montre des reflets rougeoyants vue d’ angle sous-jacent. Focus 1- Sargasso sea

Inspiration : stylo-plume Sailor Promenade Bleu nuit.


 

Terre de feu – J. Herbin (plume Pilot Custom74 Soft fine)