Stylo-plume Kaweco  » Student  » Demonstrator transparent clear ~ Fine & Extra-fine

Bonjour,

La musique adoucie les mœurs, la beauté de la gestuelle également. Autant les laisser s’ exprimer à l’unisson :

Sur une chorégraphie signée Roland Petit , bercée par  le « Bolero » de Ravel – Interprétation : Orchestre Symphonique de Boston.

 🙂

Il y a longtemps, j’avais apprécié l’ Extra-fine Kaweco Sport Ice. Malheureusement, ses formes très rectilignes se sont avérées des plus inconfortables, voire douloureuses. Ma main n’est jamais parvenue à se détendre sous le joug du stylo. Mais je n’ai jamais oublié sa plume.

Lors d’une incontournable visite dans un magasin, je déshabillais du regard les stylos-plumes à travers la vitre du présentoir sous clé. Le Kaweco Student Blue Vintage dénotait des autres. De par sa couleur bleu tranchant avec les sempiternels corps noirs, rouges ou bleus de chez bleus ; ainsi que sa morphologie plus arrondie et généreuse.  « Ringardise » fut le premier adjectif qui me vint à l’esprit. La virée suivante en boutique, la main s’en est emparée, mais sans essai encré. A sa grande surprise, l’objet n’était pas aussi lourd et imposant qu’elle l’avait imaginé. Il n’en demeurait pas moins que cette couleur suivait l’étrangeté de ses formes… Bah ! Blue Vintage ? Et pourquoi pas Noir ou Blanc Vintage ?  Je plaisante. La seule plume disponible étant Medium, le regret fut moindre.

En fin de « conte », je vous présente le Kaweco Student Transparent (Vintage ? 😉 ) ! Livré et calé dans son fameux plumier métallique, assurément « rétro » :1.Kaweco Student.1

Ses dimensions approximatives : 17.70 x 5.20 x 2.50 cm. Sur le couvercle, des inscriptions sont en relief et rendent mieux de son intérieur. Surtout pour les besoins de la photographie. Un minuscule dépliant signé du Directeur Michael Gutberlet est déposé dans le boîtier, ainsi qu’un auto-collant à l’effigie de la marque. Merci, c’est gentil, mais où faut-il le coller ?  La voix de Jeanne d’ X me répond : Sur ton cartable ! 2.Kaweco Student.2

En son corps, le stylo est ravitaillé de deux cartouches internationales courtes, dont une à blanc (enfin, presque) : 3.Kaweco Student Demonstrator

Le stylo-plume est trapu. Son apparence ne fait pas dans la dentelle, ne s’encombre pas de fioritures. Le design est  épuré, clair comme de l’eau de roche. L’ouverture ne s’effectue pas en un « clic et un clac et c’est tout ». Mais en un «vissage et dévissage le temps d’un petit tour et puis c’est bon» :  4.Kaweco Student - Stylo

Je n’écris jamais le stylo posté. Cependant, il est assez long, donne une sensation de vertige :8.Kaweco Student posté

La plume est fine, paraît bien menue par rapport au reste du stylo :15. Student - Plume

La forme du capuchon est quelque peu rustique. Les finitions sont de belle et bonne manufacture. « Kaweco…. GERMANY…. » est gravé sur le ruban. Et c’est tout ! Attention, le message tourne en boucle : 20.Kaweco Student Capuchon 1

L’ agrafe suit le mouvement d’une vague, amplifiant visuellement le volume du stylo. D’ acier épais intérieurement évidé, elle est solidement fixée au capuchon…21.Kaweco Student - Capuchon.2

… rigide et tenace, elle marque le papier épais. Quelle rage ! Oh ! Une double douceur : la gravure de la marque prend l’esprit d’une écriture pour laquelle la plume est destinée. Elle se termine par des lignes bien droites, voire acérées de petits traits disposés en épi. Une fente de bec aurait parfait au symbolisme de la plume : 22.Kaweco Student - Agrafe

L’embout supérieur du capuchon est coiffé du sceau de la marque en forme de petit chapeau (i)conique de la marque. Kaweco Student GERMANY est discrètement apposé en lettres d’une blancheur argentée. Ci-après, avec quelques images vues de l’intérieur :  25.Kaweco Student - Capuchon haut

La terminaison du corps est un peu abrupte. Un léger arrondi l’ adoucit tout en donnant l’impression de renforcer sa solidité : 10.Kaweco Student - Corps

Les filetages des éléments d’assemblage sont courts, les pas de vis relativement rapprochés  :12.Kaweco Student - Section.1

En moyen d’alimentation d’encre, l’ esthétisme du convertisseur Kaweco s’ harmonise au mieux avec la transparence et les attributs argentés du « demonstator » :Kaweco Student convertisseur attributs

L’embout mobile du convertisseur est recouvert d’un habillage transparent, occultant assez la noirceur de la tige :32.Kaweco - Convertisseur.234.Kaweco - Convertisseur.1

Démontable, le nettoyage et le séchage n’en sont que plus facilités et rapides :35.Kaweco - Convertisseur.3


Mon ressenti

La prise en main est confortable. Le stylo est très bien équilibré. Les matières sont lisses et plaisantes au toucher. Les formes sont un bon compromis ergonomique entre des lignes droites et subtilement courbées.

L’ incurvation de la section est prononcée. Les doigts s’y calent bien, ne glissent pas, donnant une certaine orientation au stylo. La main la ressent tel un rétablissement d’équilibre entre la section et le corps.  La rutilance sans aspérité aucune est évidemment très sensible aux empreintes digitales. Écrivez et vous êtes fiché(e) :39.Kaweco Student - Section

Le poids de la section du Student est d’un iota supérieur à celui du « Mr – Pilot«  mais paraît plus léger, car différemment (mieux) réparti dans son ensemble.  La section du  Mr Pilot est plombée en un endroit plus concentré. Ce qui n’a pas convenu à ma main, la fatiguant rapidement.

La Fine Student ne gratte pas, glisse même sur du papier Rhodia ou Clairefontaine. Malheureusement, sont trait demeure trop large, embourbant mes petits caractères d’ écriture.

L’ Extra fine Sport Ice m’avait laissé le souvenir d’une finesse japonaise, incisive et grattante en plus.  Adaptée sur le Student, je n’ai pas retrouvé ces sensations. Il se pouvait que la pointe ait été abimée.

La Fine montée sur le Kaweco Sport Ice Blue et l’ Extra-fine sur le Kaweco Student :43.Kaweco Sport & Student.1

Les conduits des Sport Ice Blue et Student également sont d’origine. Les unités de remplacement (conduit + plume) communes aux deux stylos Kaweco sont semblables à celles du Student :44.Kaweco Sport & Student.2

Les parties émergentes des  deux conduits sont pourtant vraiment différentes :45.Plumes.Kaweco Ice & Student

J’ai commandé l’ Extra-fine sur le site scribemarket.com. Ces plumes de rechange Kaweco, ou plus exactement unités de remplacement, sont composées d’un « collier » équipé d’ un conduit et d’ une plume. La mise en place est simple et facile : il suffit de visser l’ensemble dans la section du stylo-plume. 41.Kaweco Student - Spare Nib

Le trait de l’ Extra fine est moins épais. La plume est légère, peu rigide, douce, ne gratte et glisse un peu, sans être complètement insensible aux ombrages. La même Extra-fine montée sur le Sport Ice et le Student ne fournit pas le même trait et les mêmes sensations. Je ne peux fournir qu’une explication : la forme du Sport Ice dirige autrement ma main et par conséquent la plume sur le papier.

La Fine puis l’Extra-fine encrées de Terre de feu –  J. Herbin : 40.Kaweco Student - Ecritures F & EF

L’ Extra-fine Student différemment encrée :40b. Kaweco Student - Ecriture

L’ Extra-fine Student et la Medium-fine Promenade Sailor :46.Kaweco Student - Ecritures Promenade M.F.

Les mêmes que les précédentes, utilisées et vues sous un autre jour : 40c. Kaweco Student & Promenade - Ecriture

Dans la réalité, mes yeux perçoivent Terre de feu comme un marron adouci d’une nuance de vieux rose. Yu yake est un orange ocré aux traits moyennement ombrageux. Mandarin est un bel orange plus vif, soutenu, uniforme ; ponctué de rares ombrages jaunes au plus clair :49.Encres TdF - M - YY


En conclusion, je trouve le Kaweco Student esthétiquement réussi, mieux qu’en photographie. La finition est assez soignée. Pas une once de couleur noire ne vient rompre l’harmonie des matières et des couleurs, à l’exception du conduit. La transparence ne pardonne pas les détails.

Le Student a une bonne présence en main : agréable, confortable, bien équilibré. Il est un bon compagnon pour des écrits au long cours.  

L’ Extra-fine Student est plaisante et assez sensible aux différentes encres utilisées. Sur du papier Tomoe River, Terre de feu – J. Herbin – particulièrement aqueuse – s’ étale, épaississant les traits. Ces derniers sont manifestement plus fins, encrés de Strauss – Diamine. A en égaler la finesse de la Medium Fine Promenade Sailor. Au début, j’avais regretté l’ excellente finesse de l’ Extra-fine « Loom – Faber-Castell »). Mais au final, je préfère l’ Extra-fine Student. Sa plume est appréciablement plus généreuse, les encres s’épanouissent mieux, conservant tout de même une bonne finesse de trait.

Le boîtier métallique est d’une rareté appréciable, conservant de plus son cachet d’antan. Ce, lorsque la plupart des autres marques ont évolué vers des présentations plastiques uniformisées et/ou des logotypes modernisés. Le logotype rond divisé en trois tiers  n’est pas à mon goût. Mais je trouve sa gravure scripturale  réussie :

24a.Kaweco Student - Logotype

Le Student, encré de Mandarin – Pelikan Edelstein :50.Kaweco Student - final


Remarque

Les premières phrases écrites avec le Kaweco neuf ont été ponctuées de grosses gouttes d’encres : 47.Kaweco Student - Ecriture Fine

… laissant également des pâtés :48. Ecriture Student Fine

Vitali (scribe.market) m’a conseillé d’éponger la fente entre les becs de la plume à l’aide de papier absorbant afin de résorber la surcharge d’encre qui s’y accumule. Aussi, un bloc de plume sorti de la fabrication contient des traces de graisses et débris de plastique d’usinage. Ce qui peut être à l’origine de ce désagrément. Il recommande de nettoyer les plumes ou unités de plumes neuves avec de l’eau filtrée pour un meilleur écoulement de l’encre.

Pour un meilleur nettoyage, il y a la possibilité de démonter la plume et le conduit en les tirant très délicatement de la section. Pour les unités de plume telles que les Kaweco, Student, les dévisser au préalable de la section du stylo. Les éléments ainsi séparés sont prêts pour être nettoyés individuellement. Cette manipulation est à effectuer à vos risques et périls, surtout si le stylo-plume est encore sous garantie.

Enfin toilettée et fraîchement encrée, j’ai laissé la plume s’égoutter quelques instants supplémentaires, davantage qu’à l’accoutumé. Des gouttes ont perlé. Ce fut la première fois que j’ai pu observer ce phénomène d’ écoulement de gouttes « à retardement ». Puis j’ai absorbé le reste avec du papier. Les problèmes aux démarrages ont été résolus. La plume Kaweco Student est effectivement juteuse.

Thank you Vitali for your advices and your help.

🙂


Le Student, entre autres, sous la toise et sur la balance :

Kaweco Student - Dimensions stylos-plumes.xlsx

(1) Une cartouche longue standard ne s’enclenche pas convenablement dans la section.

(2) Un convertisseur standard ne s’enclenche pas convenablement dans la section. Un convertisseur « Diplomat » ne convient pas : il s’enclenche convenablement dans la section, mais il est trop long pour être contenu dans le corps.

~ O ~

Quelques photographies comparatives avec d’autres stylos

De haut en bas : Kaweco Student, Waterman Kultur, Kaweco Sport Ice Blue, J. Herbin « Mini » :

61.Comparaisons 162.Comparaisons 263.Comparaisons 3

De gauche à droite : les plumes Kaweco Student & J. Herbin Mini :69.Student & Herbin - plumes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s