Deux grises de brumes : Oyster grey (Mont Blanc) & Kiri same (Iroshizuku)

J’ ai longtemps hésité à présenter ces deux encres grises, en raison des difficultés à obtenir de meilleures prises photographiques. Mais j’ espère qu’ elles donnent un aperçu de leurs différences. Il m’ a été impossible de le faire avec un scanner dénaturant les subtiles nuances de gris.

~ O ~

 Oyster grey (Mont Blanc) & Kiri same (Iroshizuku) à la plume calligraphique1-og-ks-signature2-og-ks-signaure

Oyster grey (Mont Blanc) puis Kiri same (Iroshizuku)3-og-calligraphie4-og-calligraphie

Oyster grey (Mont Blanc) & Kiri same (Iroshizuku)5-og-ks-calligraphie-0

Oyster grey (Mont Blanc) & Kiri same (Iroshizuku)6-og-ks-calligraphie

Oyster grey (Sailor Promenade M.F.)  &  Kiri same (Pilot Heritage 91 S.F.M.)7-manuscrit8-manuscrit

Oyster grey (Sailor Promenade M.F.) puis Kiri same (Pilot Heritage 91 S.F.M.)9-o-g-manuscrit10-ks-manuscrit

Oyster grey (Sailor Promenade M.F.) puis Kiri same (Pilot Heritage 91 S.F.M.)11-og-manuscrit12-ks-manuscrit

Textes Irezumi – Ninderpal Singh Chandock.

  ~ O ~

Ces grises d’encres me rappellent la mini graphite que l’on peut effacer. Avec une medium fine Promenade, Oyster grey s’ en rapproche le plus. Ses nuances oscillent d’ un gris clair à un plus foncé, sans atteindre une intensité trop marquée de noir. Elles rompent avec une certaine monotonie. J’ appréciais déjà cette encre, lorsque Kiri same (Pluie d’ automne) m’ intrigua.

Pilot la décrit avec une infime teinte bleutée, ce que je ne perçois pas vraiment en premier. Mais un essai chromatique sur la toile la met en évidence. Il dévoile également une sous-nuance ténue de rose. C’ est probablement ce qui donne à Kiri same ce ton chaud si particulier. Il se reflète en halo, sur les pages du papier blanc Rhodia.

Oyster grey et Kiri same ne sont pas ternes et s’ épanouissent à partir d’ une Medium fine Promenade , davantage avec  une  Soft fine medium  Pilot avec un ombrage plus prononcé.

Évoquer Kiri same revient à reprendre les mots d’ Ise que je remercie pour tant de découvertes :

« Kiri Same est ma préférée entre toutes dans les gris. Kiri Same c’est du gris pas triste, un vrai bonheur de gris pour ceux qui n’aiment pas le gris.  Un gris d’une subtile nuance chaude bien tempérée. Douce et discrète, mais présente.  Subtile, changeante, indécise et labile, transparente, … pure poésie… comme aucune autre …« 

Kiri same donne aux écrits la couleur et l’ intensité d’ un passé rédigé au présent.

~ O ~

Oyster grey (Mont Blanc) à la plume calligraphiquehaiku-2-og

Kiri same (Iroshizuku) à la plume calligraphique haiku-3-ks

Oyster grey (Mont Blanc) & Kiri same (Iroshizuku) à la plume calligraphique haiku-1


Publicités

Un commentaire sur « Deux grises de brumes : Oyster grey (Mont Blanc) & Kiri same (Iroshizuku) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s