Stylo-plume Faber-Castell « Loom » Extra fine – Métallic Orange

Pour la chanson, un bel appel d’outre-Rhin :

(La vidéo de Stephan Eicher « Komm zurück » est malheureusent bloquée en Allemagne).

Pour le stylo-plume, aussi…

Il a été livré dans son plus simple appareil : un fin carton bien ajusté. Dans le corps sont logées deux cartouches. Une Faber-Castell courte remplie d’ une encre bleu légèrement marine (vidée et nettoyée sur la photographie). La seconde est destinée au calage : elle est large, vide et à titre gracieux, sans fond. Vide de chez vide ! 1. Faber Castell Loom extra fine

Qu’il est lourd le Loom !  Et d’ un bon diamètre. Comment ? A peu près comme cela : 2. Faber Castell Loom extra fine

Pour information, le tour de taille du crayon graphite est d’environ 2.40 cm.

Le coloris « Metallic orange » est en réalité un orange cuivré irisé, beaucoup moins « rouge rosé-fruité fraise Tagada » qu’ il apparaît sur la photographie.3. Faber Castell Loom extra fine

Il n’y a qu’ un seul anneau et des plus discrets, au niveau du bas du capuchon, mieux visible de l’ intérieur que de l’ extérieur. Sur la photographie suivante, la couleur du capuchon est plus fidèle à la réalité :4. Faber Castell Loom extra fine

Les formes sont très épurées et lisses au toucher. Les anneaux sur la section sont d’un faible relief : le minium syndical pour éviter l’ avertissement « Fais gaffe, j’ te passe la savonnette ! »5. Faber Castell Loom extra fine

Le corps très rectiligne tranche curieusement avec la rondeur des extrémités et du capuchon. Quant à l’ absence de transition ente le corps et la section : c’ est le paradis ! Aucune gêne entre les doigts. Même s’ils ont tendance à descendre vers la plume, ils n’ en profitent même pas !

Léger, de faible épaisseur mais solide, le capuchon assure des fermetures/ouvertures efficaces en un clic. Il faut vraiment tirer pour l’ouverture. L’ agrafe est  évidée, large, souple. Sont extrémité relevée vers l’extérieur facilite la mise en place dans une poche, mais se retire facilement. Un centimètre supplémentaire et un blocage plus tenace auraient été sécurisants. Surtout pour un stylo lourd.7. Faber Castell Loom extra fine

Posté, le capuchon se fixe solidement. La main ne constate pas de déséquilibre. Mais le poids déjà conséquent des corps-section lui est amplement suffisant.8. Faber Castell Loom extra fine

Vue de dessus. Le logotype se dessine mieux sur l’agrafe. L’ extrémité du corps concave et arrondie assure une douceur visuelle et tactile supplémentaire. 9. Faber Castell Loom extra fine

La plume est fine, échancrée. Le matériau est consistant, solide. Mais les pointillés sont plutôt disgracieux. La belle gravure emblématique F.C. n’ est pas mise en valeur. Bref, ça fait « fouillis ». 10. Faber Castell Loom extra fine

Assez profonde, la section occulte une bonne partie du convertisseur :  FC Loom - 13

Environ le tiers de sa taille :Faber Castell Loom - Convertisseur section

« i5 » inscrit sur la section. A quoi correspond-t-il ?11. Faber Castell Loom extra fine

Et juste pour le plaisir des yeux, de belles gravures, précises, profondes, nettes, sur un fond coloré. 12. Faber Castell Loom extra fine

Histoire et petite animation animation du logotype Faber-Castell, peu aisé à reproduire sur de petites surfaces :13. Faber Castell Loom extra fine

Le Loom sous la toise et la balance :FC Loom - 14

Faber-Castell Loom Extra fine – Metallic orange. Code ASIN : 4 00540 1492221

~ O ~

Mes premières impressions

Recherchant une extra-fine européenne, telle fut ma surprise de découvrir que Faber-Castell en propose en entrée de gamme. Une amie aguerrie que je remercie, m’avait conseillé l’ Ambition. Au final, la petite main difficile s’ en est remise à la « physio-bonhommie » du Loom. Ses formes ne s’ encombrent pas de fioritures. Il est assez lourd pour une habituée de stylos légers, mais s’ avère fort bien équilibré en pratique. L’ aluminium brossé est très agréable, mais a tendance à glisser sous un poids certain. Les anneaux anti-dérapants sur la section manquent de proéminence. Le corps nécessite à être bien plaqué contre le creux de la pince (entre le pouce et l’ index) afin d’ être bien maintenu et ne pas s’ emballer.

La plume est d’une remarquable consistance. Ferme, douce, elle ne gratte pas vraiment. Sur un plan de travail dur (une feuille posée à même une table en bois), je la sens un peu incisive, le poids du corps aidant. D’ un très bon allant, elle « excel en word » dans les envolées… un peu trop. La main doit modérer son enthousiasme, rapidement emportée par le poids du stylo, les traits en trembleraient. Sinon, ils ont une une certaine élégance : vraiment fins, très nets, réguliers, intenses pour une extra-fine. Ci-après, l’ extra-fine Loom encrée de Toffee Mont Blanc : Faber-Castell Loom

En comparaison de la Fine Century 3776 Platinum, je trouve la finesse des traits de l’ Extra-fine Loom des plus honorables : Ecriture Loom & 3776 (1)Ecriture Loom & 3776 (2)


Edit : Compatibilité des cartouches et convertisseurs avec le Loom Metallic Orange

Les cartouches courtes de format international : pour en avoir essayé une vide, l’ orifice en est ressorti abîmé. L’ expérience n’a donc pas été tentée avec une cartouche pleine.

Les cartouches longues de format international ne sont pas du tout compatibles.

J’ ai pu utiliser le convertisseur Online. Il ne s’adapte pas parfaitement, mais l’encre ne fuit pas. N’ aimant toutefois pas forcer, même un peu lors de son insertion, j’ ai préféré commander un convertisseur Faber-Castell. 

cartouches-convertisseurs

De gauche à droite : les convertisseurs Diplomat, Faber-Castell, Online.

Au niveau de la conception des embouts d’ une cartouche courte et d’ un convertisseur  de format international (Online, Diplomat…) par rapport à des Faber-Castell, il y a peu de différences. Mais elles sont assez subtiles pour préférer les fournitures Faber-Castell.

J’ai démonté l’unité de plume Extra-fine Loom. Bien mal m’en pris : l’intensité de l’encre s’est beaucoup éclaircie. A gauche, avant le démontage ; à droite, benh après. J’ignore si le résultat est meilleur  😦  :Ecritures Loom


La préhension du Loom m’ a demandé un certain temps d’ adaptation : le poids de la section est légèrement plus lourd que celui du corps. Mais après une séance prolongée d’ écriture, la main est particulièrement fatiguée. Un point faible non négligeable : la partie anti-glisse de la section n’est pas assez renforcée à mon goût.

En comparaison, le corps du Studio Lamy plus lourd que celui de la section crée un trop grand déséquilibre. Un véritable supplice pour la main qui n’ a jamais pu s’ y accoutumer. Quelques pages, puis quelques lignes ont été remplies, crampes en main.

Le corps du Loom est de bonne conception, ergonomie, fabriqué avec de très bons matériaux. La plume existe en Extra-fine, Fine, Medium et même en Broad ! Avec ses formes rigolotes, le Loom a du caractère et tout d’un grand ! 5. Faber Castell Loom extra fine

 

Publicités

2 commentaires sur « Stylo-plume Faber-Castell « Loom » Extra fine – Métallic Orange »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s